La numérisation 3D et l’impression 3D pour la maçonnerie

Mars 22, 2019 dans Articles

Plusieurs édifices à haute valeur patrimoniale incluent des revêtements de maçonnerie et des éléments architecturaux qui ajoutent grandement à leur valeur marchande. Avec l’âge, ces revêtements exigent de l’entretien et demandent une intervention pointue de maçons spécialisés. Une simple promenade dans le Vieux-Montréal nous rappelle la popularité de la pierre calcaire, abondante et prisée durant l’époque de la colonisation.

La réparation d’éléments de maçonnerie architecturaux tels que les sculptures en pierre naturelle ou en pierre coulée, demande une expertise et des habiletés que seuls les artisans avec plusieurs années d’expérience peuvent se targuer de maitriser. Cependant, les technologies de numérisation 3D et de fabrication numérique, tel que l’impression 3D et la découpe numérique (CNC), ont commencé à faire leur apparition et aident grandement à accélérer le processus de réparation et de reproduction.

La pierre coulée
La pierre coulée et le béton sont utilisés dans plusieurs types de projets, autant résidentiel que commercial. La fabrication de pièces en pierre coulée requiert l’utilisation de techniques de moulage traditionnelles, aussi utilisées pour d’autres matériaux tels que le plâtre ou le bronze, par exemple. Grâce à l’innovation de Créadditive, l’introduction de la numérisation 3D et de l’impression 3D a grandement accéléré le processus de moulage. L’image ci-dessous représente le processus de reproduction de Créadditive pour les pièces en plâtre et en pierre coulée.

Processus de reconstruction Créadditive en pierre coulée et plâtre
De la numérisation et l’impression 3D au moulage/coulage

La pierre naturelle sculptée
Pour les tailleurs et sculpteurs qui aiment se fabriquer des modèles en argile ou en cire avant de s’attaquer à la pierre elle-même, l’utilisation de la numérisation 3D et de l’impression 3D est d’une grande utilité. Dans le cas d’une reproduction, une simple numérisation 3D et l’impression d’un modèle plastique se fera en quelques jours, tout au plus, avec un niveau de détail très élevé. Le modèle pourra être imprimé en grandeur réelle, ou encore en modèle réduit, selon le choix de l’artisan.

Dans les dernières années, l’utilisation de machines à découpe numérique (CNC) a grandement accéléré le processus de fabrication et de reproduction d’éléments en pierre naturelle, notamment en accélérant le dégrossissage des blocs de pierre afin de lui donner la forme générale de la sculpture. Ensuite, le sculpteur viendra terminer la pièce avec une finition de détails qui donnera à la sculpture sa forme finale.

Depuis quelques années, les processus de découpe numérique de la pierre naturelle se sont grandement raffinés, à un point tel qu’on ne parle plus de dégrossissage mais bien de finition partielle de la sculpture. Le niveau détail que la découpe numérique peut aller chercher est impressionnant. Encore une fois, la numérisation 3D pourra être utilisée afin de faire une reproduction mais dans ce cas, le fichier 3D sera utilisé sur une fraiseuse CNC au lieu d’une imprimante 3D. De plus, avec l’aide d’un modélisateur expérimenté, le sculpteur pourra aussi faire dessiner une de ses créations originales dans un logiciel 3D pour ensuite la fabriquer avec une machine à découpe numérique.

Processus de reproduction en pierre naturelle de Créadditive
De la numérisation 3D à la découpe numérique (CNC)

Que votre projet consiste à reproduire ou à réparer des éléments de maçonnerie architecturaux, les technologies de numérisation 3D, d’impression 3D et de découpe numérique (CNC) peuvent être combinés afin de réduire le temps requis et les coûts associés à votre projet.

Intéressé par nos services?